« Cross a la mandíbula », collectif d’auteurs

Texte et lectures proposés par Gérard

Le célèbre écrivain, dramaturge et journaliste argentin Roberto Arlt, dont nous ferons lecture d’un de ses romans très prochainement, disait de la littérature qu’elle devait être un crochet à la mâchoire. Reprenant cette formule célèbre, Mathias de Breyne, né à Lyon en 1973, romancier et traducteur de nombreux textes de littérature argentine, nous livre dans « Cross a la mandíbula » une succession d’extraits de soixante écrivains contemporains, toutes générations et provinces confondues. Nous proposons à votre écoute deux de ces textes : « Fils de l’exil » de Maria Barendson puis « Kilomètre 11 » de Mempo Giardinelli.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s